DSC04084

DSC04084

Eglise Saint Urbain - Paroisse Saint Bernard de Troyes

BIENVENUE!

tenir bon: attentats de nice

Suite à l’horrible attentat de Nice, nous pouvons reprendre cette méditation du pape François en ouverture de son encyclique « Fratelli tutti» : 


Il y a un épisode de la vie de Saint François d'Assise qui nous révèle son cœur sans limites, capable de franchir les distances liées à l’origine, à la nationalité, à la couleur ou à la religion. C’est sa visite au Sultan Malik-el-Kamil, en Égypte, visite qui lui a coûté de gros efforts du fait de sa pauvreté, de ses ressources maigres, de la distance et des différences de langue, de culture et de religion. Ce voyage, en ce moment historique marqué par les croisades, révélait encore davantage la grandeur de l’amour qu’il voulait témoigner, désireux d’étreindre tous les hommes. La fidélité à son Seigneur était proportionnelle à son amour pour ses frères et sœurs. Bien que conscient des difficultés et des dangers, saint François est allé à la rencontre du Sultan en adoptant la même attitude qu’il demandait à ses disciples, à savoir, sans nier leur identité, quand ils sont « parmi les sarrasins et autres infidèles … de ne faire ni disputes ni querelles, mais d’être soumis à toute créature humaine à cause de Dieu »


Pape François

Venez et voyez!
 
Temps d’accueil

10h – 12 h mardi au samedi
16 h30 – 18 h30 le vendredi

 

Horaires des messes

 

Samedi soir

19 h 15 Ste Madeleine

Dimanche

  9 h 30    St Nicolas
11 h 00   St Urbain

18 h 00   St Nicolas
Autres
10 h 30 St Pantaléon (en Polonais) 
10 h 30 St Rémy (forme extraordinaire rite romain)


En semaine

du mardi au vendredi

8h45 St Vincent (rue A. Cottet) 8h30 laudes
18 h 15 St Nicolas

Forme extraordinaire à St Rémy

7 h : mercredi

9 h : vendredi

10h30 : lundi et samedi

19 h : mardi et jeudi

 

Pour rencontrer un prêtre

(accueil, confessions)
 St Nicolas  
16 h - 18 h du mardi au samedi

ACTUALITES de la paroisse

LES SAINTS d'aujourd'hui!

Heureux !

Heureux sont-ils ! En ce temps de crise, il y a quelque chose d’agaçant dans cette page d’Evangile que nous venons de lire ! Oui, d’agaçant et d’insupportable pour nos oreilles d’aujourd’hui. N’est-il pas en effet agaçant, ce petit mot « heureux » que l’Evangile se complait à répéter, alors qu’autour de nous, ce n’est que difficultés de vivre, et conflits de toute sorte, avec ce mauvais virus qui tente de nous infecter tous ; et que dans de nombreux pays, l’on meurt de faim, on souffre de manque d’estime et de dignité, alors que nous connaissons, peut être, nous -aussi, insatisfaction et  souffrance ?

Heureux ! 

Et quel drôle de bonheur que ces Béatitudes, qui nous propose « un bonheur à l’envers » de celui de notre monde développé, au rebours de celui que nous espérons et imaginons ! Pas étonnant que « nos amis les saints » que nous célébrons aujourd’hui, soient considérés comme des gens « étranges », étrangers en tous cas qu’ils sont, sans doute, à nos manières de vivre et d’espérer !

Mais qui sont-ils donc, d’ailleurs, ceux et celles que nous appelons les saints ?

Quand l’on pose la question autour de nous, la réponse est unanime. Ce sont tous des gens tellement différents de nous ! Pour mériter d’être ainsi honorés, pour mériter la prière des chrétiens, ils ont dû faire en effet, des choses « extraordinaires », hors de notre portée ; ils doivent tous être des « virtuoses de la vertu », en quelque sorte, pour être ainsi, honorés et désignés comme des saints.

Frères et sœurs, il me semble que ce n’est pas là la bonne réponse ! Pas celle, en tout cas  que nous donne justement l’Évangile que nous venons d’entendre. Pour lui, en effet, on devient un saint, lorsque l’on vit les Béatitudes.

 

 

Ceux que nous appelons les saints et les saintes de Dieu, ce sont donc ceux et celles qui, dans leur vie de chaque jour, ont en effet, cherché à vivre :

avec un cœur de pauvre, ouvert aux autres, comme François d‘Assise ou Mère Teresa ; mais aussi, comme tant de gens d’aujourd’hui qui savent partager le peu qu’ils ont, avec ceux qui les entourent.

ou avec un souci de la justice et de la charité comme Vincent de Paul, le défenseur des prisonniers et des déclassés de son temps ; mais aussi, comme ceux qui, aujourd’hui, luttent et s’engagent par leur manière de vivre, pour défendre les droits fondamentaux de l’homme et du respect de la vie.

ou avec un cœur généreux et plein de miséricorde, sachant pardonner, comme Maximilien Kolbe qui a pris la place d’un père de famille dans son camp de concentration ; mais aussi, comme tous ceux qui refusent la violence des armes et des mots pour affirmer leurs idées, d’enfermer les autres dans la haine ou de les voir comme des opposants.

Nos frères et sœurs les saints ?

Ils auront tous été, finalement, des gens ordinaires comme nous, les vivants d’aujourd’hui, parmi les autres, avec leurs responsabilités d’hommes et de femmes. Avec sans doute aussi, quelque chose en plus, une passion : celle d’aimer qui les a « pris tout entier ». Ils ont été des témoins privilégiés de l’amour de Dieu qui les habitait et les faisait vivre pleinement !

Réjouissons-nous donc avec tous nos amis les Saints, tous les vivants d’hier et ceux d’aujourd’hui de cet amour de Dieu qui anime nos existences dans la fraternité avec tous. Dieu nous appelle à vivre ensemble ! Et ainsi, à témoigner de son bonheur qu’il donne vraiment à tous les hommes.

                                P. Emmanuel Leroux

ACTUALITES dU DIOCESE

A NE PAS MANQUER...

messe.png

reconfinement

 

MESSES MAINTENUES

Les messes de Toussaint et messe du 2 novembre sont maintenues à leurs horaires habituels!

Venez nombreux!

  • Facebook
  • Twitter

Contact

Tel: 03 25 73 14 53

Email: stbernard23@orange.fr

Adresse

Maison paroissiale - 5 rue Charbonnet 10000 TROYES