Un clin d’œil de la Providence...

Il n’est pas de déterminisme ou de fatalisme qui vaille dans l’Eglise. Cependant, il n’est pas interdit de glaner ça et là les petits signes de la providence propres à nourrir notre méditation…

En ce 23 janvier, notre diocèse reçoit son nouvel évêque : nommé pour Noël, il est installé en ce mois de janvier. Et, ce ne sont pas moins que trois saints évêques que nous fêtons en ce mois de janvier et trois évêques français (que la Savoie me pardonne !) de surcroit : Saint Hilaire de Poitiers, Saint Remi de Reims et Saint François de Sales (évêque de Genève siégeant à Annecy). Nul doute que ces trois illustres prédécesseurs dans l’épiscopat de Mgr Joly intercèdent pour lui et qu’ils l’entoureront au moment où il s’assiéra sur sa cathèdre.

Ô Père, Dieu tout-puissant, J’ai bien conscience que c’est à Toi que je dois consacrer l’occupation principale de ma vie. Que toutes mes paroles et mes pensées s’entretiennent de Toi.

Le rôle de l’évêque donné à travers les saints du mois de Janvier

Mais quel signe de la providence ! Du baptême de la France avec Saint Remi, à l’intrépide lutte contre l’hérésie arienne avec Saint Hilaire, au doux zèle, enfin, de Saint François de Sales maître si précieux dans l’art de prendre soin des âmes : nous avons de quoi nourrir notre méditation. Et qu’il me soit permis de m’associer comme prêtre de spiritualité salésienne au monastère de la Visitation et aux Oblats et Oblates de Saint François de Sales pour rendre grâce de voir notre évêque intronisé à la veille de la fête de notre cher Docteur de l’Amour de Dieu, qui plus est à l’occasion du 400ème anniversaire de sa mort.
Alors, méditons le rôle de l’évêque à travers ces saints. Malheureusement, nous n’avons conservé de Saint Remi que sa célèbre monition à Clovis, mais les deux autres sont abondants.

Nous pourrions retenir de Saint Hilaire cette prière qui illustre bien le zèle apostolique :
« Ô Père, Dieu tout-puissant, J’ai bien conscience que c’est à Toi que je dois consacrer l’occupation principale de ma vie. Que toutes mes paroles et mes pensées s’entretiennent de Toi. Car ce don de la parole que tu m’as accordé ne peut pas me rapporter un plus grand bienfait que celui-ci : te servir par la prédication et montrer qui tu es. Tu es le Père, celui du Fils unique de Dieu. Je dois le montrer soit au monde qui l’ignore, soit à l’hérétique qui le refuse. Ma volonté n’a pas d’autre raison d’être ».

Et pour Saint François de Sales qui aimait à dire qu’il faut fleurir où Dieu nous a semés, je voudrais livrer à notre nouveau pasteur cette instruction qu’il avait adressé le 3 juin 1603 à Mgr de Revol, jeune évêque de Dol-de-Bretagne tel un grand frère dans l’épiscopat :
« Vous devez, en toute façon, prendre résolution de prêcher votre peuple […] ne vous laisser emporter à pas une considération qui vous puisse détourner de cette résolution. […]. Le sermon paternel d’un évêque vaut mieux que tout l’artifice des sermons élaborés des prédicateurs d’autre sorte. Il faut peu de chose pour bien prêcher, à un évêque, car ses sermons doivent être des choses nécessaires et utiles, non curieuses ni recherchées ; ses paroles simples, non affectées ; son action paternelle et naturelle, sans art ni soin, et pour court qu’il soit et peu qu’il dise, c’est toujours beaucoup. »

Chanoine Alexis d’Abbadie d’Arrast

3ème dimanche du temps ordinaire - Année C

Un clin d’œil de la Providence...

Alors, souhaitons la bienvenue à notre nouvel évêque ne manquant pas de prendre dès maintenant l’importante résolution de prier pour lui. Et puisque Mgr Joly confiait en décembre aux prêtres du diocèse que pour le comprendre, il fallait lire Isaac de l’Etoile, c’est par lui que je voudrais finir avec cette monition que tout fidèle du Christ peut faire sienne :

« Telle est la règle véritable de la sainteté : suivre le Christ en montant vers le Père, s'affiner, se simplifier, s'unifier dans une paisible méditation ; suivre le Christ en descendant vers ses frères, être distendu par action, se partager en mille morceaux, se faire tout à tous. »

Un message de bienvenue et une résolution à prendre

Chanoine Alexis d’Abbadie d’Arrast

23 janv. 2022

Mis en ligne le :