Sommes-nous des Nazaréens ?

Ne serions-nous pas aussi parfois, des Nazaréens, comme les habitants de Nazareth qui accueillent Jésus pour le rejeter ? » C'est vraiment la question qu'il convient de se poser après avoir entendu ce passage d'Evangile ! Un passage d'Evangile qui prolonge, nous l'avons tous remarqué, celui que nous lisions dimanche dernier !

Rappelons-nous : Jésus, après avoir reçu le baptême de Jean, puis s'être retiré pour prier quarante jours dans le désert, Jésus donc, revient chez lui, à Nazareth ! L'accueil que lui font ses compatriotes est à la mesure de sa renommée ! Tous l’ovationnent, avec joie ; à la synagogue, on lui donne le privilège de lire les Ecritures ! Le livre, ouvert par hasard, était tombé sur la page prophétique du livre d'Isaïe : « L'Esprit du Seigneur est sur moi, parce que le Seigneur m'a consacré par l'onction ; il m'a envoyé porter la Bonne Nouvelle aux pauvres, annoncer aux prisonniers, leur libération et aux aveugles qu'ils verront la lumière, remettre en liberté les opprimés et annoncer une année favorable par le Seigneur ! »

Cette parole que vous venez d'entendre, c'est aujourd'hui qu'elle s'accomplit !

La nécessaire attention à la Bonne Nouvelle

Parole forte, assurément ! Parole prophétique surtout, car elle annonce « des temps nouveaux » qui commencent ! Parole « révolutionnaire » si l’on peut dire ! Car ne vient-elle pas changer la vie et les relations entre les hommes, et avec le Seigneur notre Dieu ? Et Jésus de créer la stupeur de ses compatriotes, lorsqu’il ajoute d’une voix forte : « Cette parole que vous venez d'entendre, c'est aujourd'hui qu'elle s'accomplit ! »

Frères et sœurs, avouons que nous sommes, nous aussi, tous étonnés, et bousculés par ces paroles de Jésus dans cette page d'évangile que St Luc, nous donne à entendre ! lorsque Jésus dit à ses compatriotes, que « cette parole s'accomplit aujourd'hui ! », les Nazaréens se sont sentis interpeller jusque dans leur vie, jusqu'à remettre en cause leurs petites habitudes religieuses, en les invitant à « convertir leurs cœurs » ! Ils ne comprirent pas cette parole de Jésus, et c'est pourquoi, alors qu'ils ont accueilli si bien Jésus, « l'enfant du pays », avec joie et fierté, voici qu’ils se mettent tous en colère contre lui, « Il veut nous faire la leçon, maintenant ? Que lui prend-t-il donc ? N'est-il pas l'un d'entre nous ? Et ils cherchèrent alors, nous précise l'évangile, à le mettre « hors la ville », hors de chez eux. Décidément, « Nul n'est prophète en son pays », comme dit le dicton !

Cet évènement de Nazareth que nous rapporte l'évangéliste, ne peut donc que nous interpeller nous aussi ! De même qu’il était présent au milieu des siens, à Nazareth, le Seigneur jésus est là encore parmi nous, nous le croyons, aujourd’hui ; comme chaque dimanche, Il est avec nous, dans notre Communauté rassemblée, pour la prière ! C’est pourquoi il nous donne à entendre la Parole de l'Evangile, une Bonne nouvelle qui nous fait vivre ! Mais comment la recevons-nous, cette Parole ? Comme les gens de Nazareth qui s'offusquent et la rejettent, parce qu'ils n'acceptent pas que Jésus les interpelle ? Parce que sa Parole vient bousculer leurs habitudes religieuses, jusqu'à remettre en cause, d'une certaine façon, leur manière de vivre les uns avec les autres ?

Il faut bien le reconnaître : nous prenons parfois, nous aussi, le risque de leur ressembler, à ces Nazaréens, car nous ne sommes pas toujours accueillants de la Parole de Dieu ! Comme il nous est difficile, en effet, d'être attentifs à ce que l'Evangile nous proclame, à ce que le Christ vient nous dire, à l'entendre et la recevoir comme une « bonne nouvelle » pour nous ? Pourtant, la Parole de Dieu n'est-elle pas source de progrès, en nous, et pour notre vie spirituelle ? Ne vient-elle pas la nourrir, comme une nourriture qui nous recevons ?

Ces questions me semblent d'autant plus importantes à nous poser que nous appartenons tous à un monde où la parole occupe une place prépondérante ! Que de parole autour de nous, en effet, au long de nos journées ! Que de messages publicitaires de toutes sortes ! Que de discours sur les réseaux sociaux ou dans nos médias ! A un point tel que, parfois, nous ne savons plus ce que « se parler » veut dire ! Se parler n'est pourtant pas quelque chose de banal ! Cet acte d'échange, ce moment de communication de ce que nous pensons, bref, ces échanges où l'on se parle, où l'on parle à quelqu'un, est en effet, une attitude primordiale : elle crée entre nous, un lien de vie, qui manifeste que nous sommes des vivants ! Ce sont nos paroles échangées qui nous font vivre, qui font grandir en nous, la vie ! Une vieille dame, l'autre jour, me confiait cette confidence : « depuis le décès de mon mari : « je n'ai plus personne à qui parler ! La vie est devenue « mortelle » pour moi ! » La parole, oui, elle est un « vecteur de vie et d'amour » qui vient construire notre humanité.

Père Emmanuel

4ème Semaine du Temps ordinaire - Année C

Sommes-nous des Nazaréens ?

Ce qui est vrai pour nos paroles et nos échanges, l'est davantage encore de la Parole de Dieu ! Dieu, nous dit la Bible, est Parole créatrice qui donne la vie et Jésus est le Verbe de Dieu. Il est Celui qui vient annoncer que Dieu est un Père miséricordieux qui nous aime et c'est sa Parole qui nous fait vivre vraiment ! Elle est Parole qui nous libère de nos replis sur nous, qui nous invite à entrer en communion, avec les autres, et avec Dieu, par le moyen de la prière ! Une parole qu'il nous faut donc prendre le temps, d'écouter, de méditer, je veux dire, d'accueillir d'abord en nous, mais aussi, de partager dans nos rencontres en paroisse, en la portant aux autres. Nous sommes tous des « porte-parole » de ce que nous pensons déjà, mais aussi de la Parole, cette Bonne nouvelle que le Christ nous envoie annoncer à ceux qui nous entourent, par le témoignage de notre vie fraternelle.

Les Nazaréens n'ont pas compris ce que le Christ Jésus était venu leur dire et ils l'ont expulsé de chez eux ! Comme il serait dommage que nous soyons tentés de leur ressembler ! Sachons-nous mettre à l’écoute de la Parole, chaque jour, en la partageant, avec ceux qui nous sont proches !

Devenir des Porte-paroles de... la Parole

Père Emmanuel

30 janv. 2022

Mis en ligne le :