Pierre, m'aimes-tu vraiment plus que ceux-ci?

Jésus a posé une question difficile à Pierre. Jean lui se tenait à côté de lui, le seul qui n'avait pas déçu le Maître le Vendredi Saint, courageusement près de la croix. Il a ainsi prouvé qu'il l’aimait plus que les autres Apôtres, plus que Pierre. Car Pierre au moment de la crucifixion de Jésus, en secret, avec ses larmes, a lavé trois fois le reniement du Maître dans la cour du Palais de Caïphe.

Comment Pierre a pu répondre à la question dans cette situation : « Oui, Seigneur, Pierre t'aime plus, plus que Jean ? Et pourtant, Pierre donne une telle réponse, à trois reprises.

Un cœur blessé ne peut pas battre au rythme du cœur de Dieu aussi cela conduit à sa mort.

Pierre a fait l'expérience de l'amour du Christ qui pardonne.

Il ajoute même : "Tu sais tout, Seigneur." Le déclin de la cour du Palais de l’Archiprêtre pourrait ne pas détruire son amour, mais même le renforcer ?
Pierre a fait l'expérience de l'amour du Christ qui pardonne. Il a gravement péché mais il l'a regretté et Jésus lui a pardonné.

Une telle expérience renforce l'amour beaucoup plus que toute autre expérience. Plus encore que la fidélité de Jean au pied de la croix du Golgotha. Car le péché blesse profondément le cœur, et si, dans un acte de regret, une personne ouvre elle-même cette blessure à Dieu, il y déverse son amour qui pardonne. L'homme découvre alors la dimension salvifique de l'amour.

Cependant, le péché tend à enfermer une personne sur elle-même.
Ainsi, au lieu de perfectionner son amour, elle se préoccupe plus de l’endurcissement de son cœur. Un cœur blessé ne peut pas battre au rythme du cœur de Dieu aussi cela conduit à sa mort.
Jésus a longtemps formé Pierre pour qu'il soit le roc de l'Église. Il voulait être sûr qu'il n'échouerait pas, qu'il pourrait trouver une bonne solution même dans des moments aussi dramatiques que le péché. C’est pour cela qu’il s’interroge sur cet amour trois fois, car seul celui qui aime vraiment n'échouera pas, et si même il échoue, il pourra y remédier.

De cette conversation avec le Christ, la vie de Pierre devient une confession d'amour permanente. Il en a présenté des preuves pendant de nombreuses années jusqu'au jour de son martyre sur la colline du Vatican. Il y fit sa dernière confession d'amour, comme le Maître, sur la croix.

Père Wieslaw GRONOWICZ

3ème semaine de Pâques

Pierre, m'aimes-tu vraiment plus que ceux-ci?

Le chemin de Pierre depuis son péché à la confession de son amour est plein d'espoir pour nous. Même le fait de renier Dieu peut être effacé par un acte d'amour véritable. Il ne faut pas déchirer ses vêtements après avoir péché, mais ouvrir son cœur par un acte de vraie repentance pour permettre à Dieu d'y déverser l'amour qui pardonne. Il nous en faut peu pour, qu’après le plus grand des péchés, apercevoir sur nous le visage incliné du Père aimant
C'est l'un des mystères de l'Évangile.
Aucun de nous ne pourra jamais comprendre les paroles du Christ : "Mais celui à qui on remet peu, montre peu d’amour" / Luc 7,47 /.
Jésus a pardonné à Pierre plus qu'il n'a pardonné à Jean. Alors Pierre a pu avouer qu'il aimait le Maître plus que les autres et même plus que Jean.

Le chemin de Pierre depuis son péché à la confession de son amour est plein d'espoir pour nous.

Père Wieslaw GRONOWICZ

30 avr. 2022

Mis en ligne le :