Ouvre-Toi

Il n’y a pas de sourds-muets ! Il y a des personnes qui n’entendent pas, et qui à cause de cela peinent à avoir accès à la parole. D’abord l’oreille et ensuite la parole. D’abord la surdité qui entraîne le mutisme…

C’est finalement une loi de vie. Le petit enfant doit écouter ses parents et son entourage pour pouvoir parler à son tour. Un enfant à qui personne ne parlerait jamais ne pourrait pas se mettre à parler. Nous avons deux oreilles et une seule bouche, pour écouter deux fois que nous ne parlons ! C’est même une loi essentielle, une loi métaphysique : si j’écoute avant de parler, c’est parce que Quelqu’un me précède, parce que Dieu me parle et que c’est ainsi qu’il me donne l’existence. Je reçois la vie avant de la construire ou de la donner. Je ne me fabrique pas moi-même, Dieu merci !

« Ecoute le Seigneur ton Dieu ! »

La loi de vie et la loi de l'ancien testament

Cette loi de vie est aussi loi de l’Ancien Testament. Le mal est représenté par le serpent qui n’a pas d’oreilles. Un reptile est sensible aux vibrations des pas, mais il n’entend rien. Le mal, c’est de ne pas écouter Dieu, ou de déformer ses propos, comme le fait le serpent auprès d’Adam et Eve. Et Dieu au contraire ne va cesser de répéter à son peuple : « écoute Israël ! Le Seigneur ton Dieu est l’Unique ! ». C’est le fameux « Shema Israël », répété trois fois par jour par tous les Juifs pieux, et très vraisemblablement par la Vierge Marie et Notre Seigneur Jésus Christ. C’est la loi de toute vocation : « parle Seigneur, ton serviteur écoute ! ». Le prophète ne parle que lorsque Dieu a parlé. « Quand le lion a rugi, qui peut échapper à la peur ? Quand le Seigneur Dieu a parlé, qui refuserait d’être prophète ? » (Amos 3,8)
C’est encore la loi de Jésus ! Quand il est invité à résumer la loi en un seule commandement, il commence ainsi : « écoute le Seigneur ton Dieu ! »… L’écoute précède même l’amour ! Et nous le voyons aujourd’hui rendre d’abord l’ouie et ensuite seulement la parole : « ses oreilles s’ouvrirent et sa langue se délia »… C’est la loi de l’Eglise que nous rappelle Saint Paul : « la foi naît de ce que l’on entend, et ce que l’on entend, c’est la parole du Christ » (Rm 10,17). Et probablement que ce sourd représente les apôtres et Pierre en particulier qui entendent enfin la Parole de Dieu et vont être capable de proclamer leur foi et de dire, comme nous l’entendrons la semaine prochaine sur les lèvres de Pierre : « tu es le Messie ! » . Mais n’allons pas trop vite ! Contemplons un peu plus patiemment ce miracle de Jésus. Avant que le miracle n’ait lieu, Jésus s’adresse au malheureux : «ephata !... ouvre-toi ! ». Marc tient à conserver le mot en araméen, dans la langue-même de Jésus, comme pour attirer sur lui notre attention. En quoi cette ouverture est-elle si nécessaire ? … La vie publique de Jésus commence avec les cieux qui s’ouvrent et culminent avec l’ouverture du tombeau.

Père Laurent Thibord

23e semaine du temps ordinaire

Ouvre-Toi

Il y a une ouverture en Dieu, une ouverture en Jésus, ouverture du cœur et dilatation des poumons que signale ce soupir de Jésus si inattendu. On dit que le mot « ruah » en hébreu, que nous traduisons par « vent, souffle » et finalement « esprit » désignait à l’origine ces espaces immenses à perte de vue que connaissent bien les nomades du désert. Il y a ainsi en Dieu un espace infini, une ouverture qu’Il veut nous communiquer ! Nous sommes capables de Dieu ! Voilà pourquoi toute lecture de la Bible est précédée de l’appel à l’Esprit Saint, la Divine Ouverture.
Donc, nous avons besoin de l’Esprit de Jésus pour écouter ! Mais nous avons aussi besoin de son Esprit pour parler ! Nous sentons bien que les témoins de cette scène respectent fort mal la consigne de Jésus : « Alors Jésus leur ordonna de n’en rien dire à personne ; mais plus il leur donnait cet ordre, plus ceux-ci le proclamaient ». Etrange Jésus qui donne la Parole pour appeler ensuite au silence ! La raison en est simple : il s’agit de mettre la parole en pratique avant de l’annoncer, laisser la parole prendre chair en nous (et cela fait mal, et c’est crucifiant) avant de la proclamer ! Nous avons aussi besoin de recevoir l’Esprit que Jésus nous livre pour parler la langue de Dieu !
Appel à l’Esprit Saint, écoute de la Parole, partage de la Parole, mise en pratique… Vous aurez reconnu la méthode simple de toute lectio divina, et de nos petites écoles d’Evangile. Alors, cette année, tenterez-vous l’aventure ? Rejoindrez-vous une petite communauté ? Jésus est prêt à toucher vos oreilles et vos lèvres !

Le miracle de Jésus

Père Laurent Thibord

12 sept. 2021

Mis en ligne le :