Le défenseur que le Père enverra...

La fête de l’Ascension approche, et, naturellement, les lectures qui nous sont proposées ce dimanche nous donnent à voir l’Esprit Saint. Pas de grand discours sur Lui. On n’en trouve d’ailleurs pas dans la Bible. Cela doit être réservé aux théologiens !

Mais l’Esprit Saint nous est donné à voir. En effet, s’il est difficile de parler de lui, nous pouvons par contre expérimenter ce qu’il produit en nous lorsque nous nous rendons disponibles à son action. Son nom même, Esprit, évoque le souffle, le vent. En hébreux, la « ruah » désigne l’air qui se meut.

Il ne peut donc être saisi qu’indirectement. Avec le souffle du vent, nous voyons bien les feuilles bouger, par exemple, nous voyons bien les nuages avancer. Mais le vent lui-même, nous ne le voyons pas. De même, c’est par ce qu’il produit que nous pouvons découvrir l’Esprit Saint.

L’Esprit Saint et nous-mêmes avons décidé…

L'Esprit défenseur est celui qui nous enseigne et garde la Parole...

Reprenons l’Évangile.

« Je vous parle ainsi, tant que je demeure encore avec vous ; mais le Défenseur, l’Esprit Saint que le Père enverra en mon nom, lui, vous enseignera tout, et il vous fera souvenir de tout ce que je vous ai dit :

». Avec ce texte, nous sommes dans le discours d’adieu de Jésus, entre le dernier repas avec les disciples et la passion. Le contact direct avec le Christ ne va plus se vivre de la même façon, son soutien ne va
plus pouvoir s’exprimer de la même manière. Mais, nous dit Jésus, « le Défenseur, l’Esprit Saint que le Père enverra en mon nom, lui, vous enseignera tout, et il vous fera souvenir de tout ce que je vous ai dit ».

L’Esprit Saint est appelé le Défenseur. Il défendra le Christ en nous, protégera tout ce que le Christ a mis
en nous. Il nous enseignera tout. Tout ce que le Christ a dit, a fait, il nous le fera découvrir, pas seulement avec une connaissance intellectuelle, mais avec le coeur.

Il nous fera souvenir de tout ce que le Christ a dit. Il sera comme le garant que la foi que nous portons dans le fond du coeur est bien la foi qui vient du Christ. Dans un autre texte, St Paul ira jusqu’à dire que
l’Esprit Saint n’est pas seulement une force que Dieu nous donne, mais est la vie même de Dieu qui habite au plus profond de nous, et qu’il nous faut laisser cette vie, cette force, s’exprimer (Ep 1, 13).

On peut alors comprendre pourquoi dans la première lecture d’aujourd’hui, du livre des Actes des apôtres, on trouve cette expression : « l’Esprit Saint et nous-mêmes avons décidé… » Cela peut au premier abord
paraître un peu prétentieux. Ou être un moyen bien pratique pour dire que l’on a raison. Par contre, si l’on a découvert qui est l’Esprit Saint et quels sont les fruits qu’il peut produire si on le laisse vivre en nous, alors cette phrase prend une tout autre dimension. Par une communion profonde avec Dieu, il s’agit de laisser Dieu s’exprimer en nous.

Père Jérôme Berthier

6ème Semaine de Pâques

Le défenseur que le Père enverra...

« Je vous laisse la paix, je vous donne ma paix ». Et le fruit de tout cela va être la paix. La paix au plus profond de nous. La paix comme fruit de notre action. On se demande parfois comment être sûr que c’est bien l’Esprit Saint qui agit en nous, qui nous invite à telle ou telle chose.

Il faut parfois un long discernement pour parvenir à avancer sur cette question. Un des critères de ce discernement va justement être la paix comme fruit de l’action de l’Esprit Saint. Si telle ou telle décision conduit à une vraie paix intérieure, on peut y voir un signe. En ce temps pascal, laissons-nous tout particulièrement façonner par l’Esprit-Saint.

La paix intérieure est le vrai fruit de l'action de l'Esprit Saint...

Père Jérôme Berthier

21 mai 2022

Mis en ligne le :