Il est vraiment ressuscité!

Il est sordide le sentiment de Caïphe au matin de Pâques : « Si » ; « Si c’était vrai » ; « S’il devait ressusciter vraiment ». Le grand prêtre a fait garder le tombeau ; bientôt il fera jurer aux gardiens, contre toute cohérence, que le corps de Jésus a été enlevé… Et pourtant, il a vu le rideau du Temple se déchirer… Et pourtant, il avait lui-même vu l’accomplissement des Ecritures… Et pourtant, il avait compris…


Il est réconfortant le sentiment de la Vierge Marie au matin de Pâques. Elle était là, au pied de la Croix et pourtant, elle n’a pas besoin de surveiller le tombeau car elle sait…


Il est terrible le sentiment qui anime les apôtres au matin de Pâques. C’est celui qui sera exprimé bientôt par les disciples d’Emmaüs : « Ce qui concerne Jésus de Nazareth, qui fut un prophète puissant en œuvres et en parole devant Dieu et tout le peuple ; et comment nos grands prêtres et nos chefs l’ont livré pour être condamné à mort et l’ont crucifié. Quant à nous, nous espérions que ce serait lui qui rachèterait Israël » (Lc 24). Tout semble perdu, désespéré et pourtant apparaît au cénacle les Saintes Femmes : « Dis-nous, Marie, qu’as-tu vu en chemin ? J’ai vu le tombeau du Christ vivant, et la gloire du ressuscité. J’ai vu les témoins angéliques, le suaire et les linceuls. Il est ressuscité, le Christ, mon espérance : il vous précèdera en Galilée. » (Séquence de la Messe de Pâques).


Dis-nous, Marie, qu’as-tu vu en chemin ?
L’inimaginable, l’impossible s’est produit : le Christ est resuscité comme Il l’avait annoncé. « Nous le savons : le Christ est ressuscité des morts : ô Vous, Roi vainqueur, ayez pitié de nous. Amen. Alléluia. » (Séquence de la Messe de Pâques).

Nous le savons : le Christ est ressuscité des morts : ô Vous, Roi vainqueur, ayez pitié de nous. Amen. Alléluia.

Le mystère de la résurrection

Dis-nous, Marie, qu’as-tu vu en chemin ?

Ce miracle, ce mystère, c’est déroulé vraiment il y a de cela près de 2000 ans mais l’Eglise, Notre Mère, veut aujourd’hui comme chaque année nous faire revivre l’évènement, non seulement pour en célébrer l’anniversaire qui est le socle de notre foi (le Christ a vaincu la mort) mais aussi, et même peut-être surtout, pour nous faire mieux réaliser que ce mystère peut et doit s’opérer dans nos vie, non seulement de manière générale (nous ressusciterons avec Lui au Ciel), mais aussi dans notre quotidien (rien ne Lui est impossible et tout désespoir ne saurait être justifié).


Aujourd’hui, le monde sans Dieu est bien déprimé, désenchanté et, de fait, les réalités sociales, économiques, politiques, internationales, sanitaires n’invitent guère à un épanouissement : la morosité semble de rigueur.

Mais quelle réponse peut apporter le chrétien, lui-même parfois rattrapé par le doute et l’acédie ? La réponse vient d’un seul mot de Jésus : « Resurréxi » (« Je suis ressuscité »).

Chanoine Alexis d’Abbadie d’Arrast

Pâques

Il est vraiment ressuscité!

Dis-nous, Marie, qu’as-tu vu en chemin ?
Ainsi, notre Foi dompte tout trouble, tout vacillement… Reste cette seule certitude, fondement de toute espérance !

Dis-nous, Marie, qu’as-tu vu en chemin ?
Concrètement donc, il faut que cette « Pâques » soit ce « Passage » de la mort à la vie s’opère dans notre âme (toujours par la Grâce faire mourir le vieil homme pour faire naître un Homme Nouveau), mais aussi que nous soyons les témoins, comme les Sainte Femmes, de ce « Passage » réaliser certes il y a 2000 ans à Jérusalem mais aussi disponible pour tous les hommes aujourd’hui.

Dis-nous, Marie, qu’as-tu vu en chemin ?
Ressuscitons donc avec le Christ aujourd’hui ; soyons ses témoins aujourd’hui ; prions pour que tous les hommes éloignés de Lui fassent leur, cette résurrection : pour la plus grande gloire de Dieu et le salut des hommes et du monde !

Ressuscitons avec le Christ aujourd'hui

Chanoine Alexis d’Abbadie d’Arrast

30 avr. 2022

Mis en ligne le :