Dimanche de la Sainte Trinité

De la Sainte Trinité, on peut faire quelque chose de très complexe. Les livres de théologie sur ce sujet ne manquent pas. On peut aussi y mettre en évidence la dynamique qui va nous entrainer dans notre foi. Il faut pour cela la regarder à l’œuvre, voir par exemple ce qu’il en est dit dans les Évangiles.

Nous pouvons commencer pour cela par l’Évangile d’aujourd’hui. « Allez ! De toutes les nations faites des disciples : baptisez-les au nom du Père, et du Fils, et du Saint Esprit, apprenez-leur à observer tout ce que je vous ai commandé. Et moi, je suis avec vous tous les jours jusqu’à la fin du monde ». Telles sont les dernières paroles de Jésus à ses disciples dans l’Évangile de Matthieu, comme un testament. Voilà qui nous plonge au cœur de ce qu’est la Trinité.

« Allez ! De toutes les nations faites des disciples : baptisez-les au nom du Père, et du Fils, et du Saint Esprit, apprenez-leur à observer tout ce que je vous ai commandé. Et moi, je suis avec vous tous les jours jusqu’à la fin du monde »

Les trois Personnes du Saint Esprit

Le Père, le Fils, et le Saint Esprit, nous les découvrons dimanche après dimanche en ouvrant la Bible. Quand il se présente à nous, nous dit qui il est, Dieu nous dit d’abord qu’il est un, unique. Dans le même temps il se présente comme étant Père, Fils et Esprit. Trois personnes distinctes puisqu’elles sont en relation les unes avec les autres.

Le Père, à l’origine de ce que nous sommes, et au terme aussi, puisque notre espérance chrétienne est que nous sommes invités à partager la vie même de Dieu. Le Fils, Dieu qui se fait homme, Dieu qui se fait l’un de nous afin que, ayant partagé notre condition humaine, il nous ouvre, par sa mort et sa résurrection, la possibilité de vivre de nouveau de la vie de Dieu, ce dont nous nous étions éloignés par le péché. L’Esprit Saint, Dieu qui, grâce à l’œuvre du Christ, vient vivre en nous afin que nous puissions vivre avec Lui.
Je ne sais pas si vous avez remarqué que nous pouvons aussi découvrir la Trinité à l’œuvre chaque fois que nous célébrons l’eucharistie. Toute la prière eucharistique est orientée vers le Père. C’est à lui que nous parlons quand nous disons « Seigneur ». C’est à lui que nous adressons toutes nos demandes, toutes nos prières. C’est vers lui que nous oriente la grande doxologie finale : A toi, Dieu le Père tout puissant, tout honneur et toute gloire. Voilà ce à quoi veut nous conduire l’eucharistie.

Le Fils, le Christ, est au centre de cette prière, même si on ne l’invoque pas. On fait mémoire, au sens fort du terme, de son dernier repas avec ses disciples. C’est par ce qu’il a été, par sa mort et sa résurrection, que notre lien avec le Père est de nouveau possible.

L’Esprit Saint, ensuite, est celui qui rend possible cela pour nous aujourd’hui. Dans les deux épiclèses, avant et après la consécration, nous demandons au Père d’envoyer son Esprit sur le pain et le vin, pour qu’ils deviennent corps et sang du Christ. On demande ensuite au Père d’envoyer son Esprit sur ceux qui vont recevoir le corps du Christ, nous, pour qu’ils deviennent un seul corps, le corps du Christ. Sans l’Esprit, rien n’est possible aujourd’hui.

Père Jérôme Berthier

9ème dimanche de Pâques

Dimanche de la Sainte Trinité

Nous ne nous en rendons pas toujours compte, mais la Trinité est au cœur de notre foi. Nous sommes invités à en vivre chaque jour. Vers le Père, par le Fils, dans l’Esprit. Cette fête de la Sainte Trinité nous invite à entrer un peu plus profondément dans ce qui fait l’originalité et le fondement de notre foi chrétienne. A travers elle, c’est Dieu qui se donne à voir. Il ne nous est pas seulement demandé de croire que Dieu existe. Il nous est proposé d’entrer dans une dynamique qui va nous permettre de vivre de la vie même de Dieu. Et cela, aucune autre religion ne le propose. C’est la richesse sur laquelle nous ouvre cette découverte. « Allez… »

La Trinité au coeur de notre foi

Père Jérôme Berthier

6 juin 2021

Mis en ligne le :