Aimer, c’est tout donner et se donner soi-même

Décidément, Jésus est vraiment un provocateur ! N’est-ce pas ce que nous pourrions penser de lui avec cette petite scène – ce fait divers, dirions-nous aujourd’hui - que nous rapporte l’Evangile de Marc ? De quoi nous parle-t-il ? De deux petits sous, de deux petites pièces qui sont pour cette veuve, toute une vie ! N’est ce pas cela, en effet, que la veuve cache dans ses mains et dépose furtivement dans le tronc du Temple ! Assis en face du tronc pour se reposer, Jésus a tout vu de la scène et appelant ses disciples, il se met à s’exclamer tout haut !

En Jésus, le Seigneur, venu parmi nous, c’est Dieu qui nous a donné toute sa vie pour le salut des hommes ; c’est Dieu qui s’est fait pauvre pour nous enrichir de son amour ...

Il y a toujours foule sur le parvis du Temple de Jérusalem!

Encore aujourd’hui, il y a toujours foule sur le parvis du Temple de Jérusalem ! (Plus exactement maintenant devant le mur des Lamentations) : Jésus s’était assis devant la porte et regardait les gens : il y a les scribes avec leurs grandes robes qu’il n’avait pas manqué de dénoncer leur suffisante et leur mensonge : ils disent et ne font pas. Il y avait un peu plus loin, les marchands de colombes à qui l’on achetait de quoi aller recevoir la bénédiction de Dieu ; il y avait surtout la foule, grouillante, la foule des pauvres gens, et des sans le sou, qui quémandaient pour pouvoir donner aussi leur obole !

Jésus regardait toute cette vie des gens devant le Temple. Jésus regarde toujours ce qui fait la vie des hommes, notre vie et il s’émerveille de la générosité des gens. Il a remarqué dans la foule, cette femme, cette veuve c’est à dire celle qui a souffert dans son affection ; avec ses deux petites pièces dans les mains. Elles n’ont pas du faire grand bruit en tombant dans le tronc du Temple, à coté des nombreuses pièces d’argent que mettaient ostensiblement les pharisiens ! Mais cela l’a fait bondir ! « Regardez ! Regardez cette femme ! Elle a mis beaucoup plus que tous ceux-là », prenant ses disciples à témoin !
Décidément, vous dis-je, Jésus est un provocateur ! Ou plutôt, un clairvoyant ! Il n’évalue pas c’est sûr, les choses comme tout le monde, comme nous ! Avec son regard qui pénétrait les cœurs, il a bien remarqué les pharisiens qui donnent beaucoup de pièces mais cela n’écorne pas leur superflu ; alors que cette pauvre veuve, cette femme rejetée et souvent isolée, c’est sur son indigence qu’elle a pris pour donner ! Elle donné tout ce quelle avait pour vivre !
j

Père Emmanuel

32ème semaine du Temps Ordinaire - Année B

Aimer, c’est tout donner et se donner soi-même

Mes frères, si Marc a retenu pour nous, cette petite scène du Temple, c’est que le message qu’il contient, mérite notre attention ! Car c’est ainsi que Dieu se comporte envers nous ! En Jésus, le Seigneur, venu parmi nous, c’est Dieu qui nous a donné toute sa vie pour le salut des hommes ; c’est Dieu qui s’est fait « pauvre pour nous enrichir de son amour ». Cette pauvre veuve anonyme devient-elle aussi, tout à coup, le modèle du disciple : en donnant le trois fois rien qu’elle a, dans une confiance radicale, voilà qu’elle marche sur le chemin de l’amour de Dieu et des autres. Elle rejoint ce que disait la petite Thérèse, « aimer, c’est tout donner et se donner encore ! » Quel beau chemin pour nous, à la suite du Christ, au lendemain de cette fête de Toussaint, ne pensez-vous pas !

La pauvre veuve est comme notre modèle de disciple...

Père Emmanuel

6 nov. 2021

Mis en ligne le :